Destructeur de documents Waytex 77316

Test et avis : Destructeur de documents Waytex 77316

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Toute information, conservée ou collectée numériquement ou sur papier et liée à une personne physique identifiée ou identifiable, directement ou non, grâce à un identifiant ou à un ou plusieurs éléments propres à son identité; est soumis à des obligations de façon à protéger la vie privée et les libertés individuelles.

Ces nouvelles obligations en la matière ont été renforcées, à compter du 25 mai 2018, avec l’entrée en application du Règlement général sur la protection des données (RGPD).

Dès lors toute entreprise, administration, association ou collectivité qui traite des données est contrainte d’assurer la protection et la sécurité de celles-ci afin d’éviter tout risque de détournement, perte, vol ou altérations de ces informations que ça soit de type numérique ou papier.

La mise en conformité avec le RGPD implique pour ces documents papiers, entre autre, la confidentialité, leur non ré-utilisation, leur suppression et leur destruction de manière sécurisée.

Mais quel destructeur de papier choisir ?

Aucune manière de détruire les informations confidentielles sur papier n’est imposée dans le RGPD, les informations détruites ne doivent pas pouvoir être réassemblées pour en reconstituer le document papier. En cas de non-respect de cette réglementation liée au traitement des informations confidentielles, l’entreprise ou le responsable du traitement de ces informations est soumis à une amende administrative pouvant aller jusqu’à hauteur de 20 millions d’euros ou 4 % du chiffre d’affaires annuel.

C’est alors que la solution la plus économique et écologique pour détruire ces informations confidentielles sur papier consiste à s’équiper d’un destructeur de documents. La norme DIN 66399 a été mise en place afin de faciliter le choix d’un destructeur selon les besoins de chacun et du niveau de sécurité souhaité.

Le niveau de sécurité d’une destruction de donnée est qualifié par la nature et la taille des déchets rejetés après la destruction des supports (des bandes de papier plus ou moins larges, des particules plus ou moins grosses). Le but étant de rendre inutilisable le document à la sortie du destructeur.

3 classes de sécurité ont été désignées afin de catégoriser les destructeurs de documents selon le type de besoin ou le niveau de sécurité. (interne, confidentiel, secret défense).

La norme DIN 66399 cible différents matériaux pouvant être détruit par un appareil de type destructeur de documents et par conséquent, une lettre est donc prévue pour définir la nature du support à détruire (P pour « papier », O pour « optique » , « E » pour « électronique », etc.). Dans notre cas nous nous intéressons seulement aux destructeurs capables de détruire le papier et uniquement le papier. Ensuite, la norme DIN 66399 a prévu de classer le niveau de destruction atteint selon 7 niveaux de sécurité que nous décrivons ci-dessous :

ClasseClasse1Classe 2Classe 3
Type de documentinterne confidentieltop-secret
Niveau de sécurité papierP1P2P3P4P5P6P7
Type de coupe & taille max.Coupe droite T ≤ 12mmCoupe droite T ≤ 6mmCoupe croisée T ≤ 2 mm ou particules de moins de 320 mm²Coupe croisée avec
particules de moins de 160 mm² de largeur inférieure à 6 mm
Coupe croisée avec particules de moins de 30 mm² de largeur inférieure à 2 mmCoupe croisée avec particules de moins de 10 mm² de largeur inférieure à 1 mmCoupe croisée avec particules de moins de 5 mm² de largeur inférieure à 1 mm
Conforme avec le RGPDNONNONNONOUIOUIOUIOUI

les critères de choix

Maintenant que nous avons fait le tour de la principale norme ou spécificité à retenir lors du choix d’un destructeur de documents, il faudra ensuite choisir selon ces principaux critères :

  • Pour rappel: Le niveau de sécurité à la fin de la destruction (P1 à P7),
  • – la capacité du collecteur (en litre),
  • – la capacité de destruction maxi (nombres de feuilles maximum coupées en même temps),
  • – le type de coupe (droite, croisée),
  • – la taille/largeur de coupe (en mm),
  • le cycle de destruction (automatique à détection, en continu)
  • le niveau sonore (dB),
  • – le type de lubrification (manuelle, auto),
  • – le type du support détruit (papiers, CD-DVD, cartes de crédit).

Ce qui changera surtout d’un destructeur à l’autre c’est :

  • – La capacité de son collecteur,
  • – le type de coupe,
  • – le type du support détruit,
  • – le niveau de sécurité à la fin de la destruction (P1 à P7).

Parmi les critères optionnels d’un destructeur de papier, on peut citer :

  • – La présence de roulettes facilitant le déplacement du destructeur,
  • – la présence d’un bloc CD (si celui-ci détruit les CD/DVD),
  • – sa couleur / design (puisqu’il fera également partie du paysage dans votre espace interne)

Notre premier critère de sélection pour ce destructeur testé est le type de support détruit, du papier et encore du papier, puisqu’il s’agit du principal support confidentiel nécessitant sa destruction, alors autant choisir un destructeur qui fait que ça, mais qui le fait bien et qui réponde aux exigences du RGPD.

Le second critère de sélection s’est porté sur la capacité du collecteur, soit vous privilégiez la taille du bac à papier, dans ce cas choisissez un bac plutôt grand mais autant que possible moins grand que la capacité d’un sac jaune (50 L ou 100 L), pour des raisons pratiques lors du vidage du collecteur ! Soit vous privilégiez son design ou sa petite taille et parce-que vous pensez qu’il n’est pas forcément nécessaire de lui laisser une grande place dans votre bureau, étant donné votre usage. Pour ce second critère nous avons privilégié le design et l’encombrement minime.

Présentation du Waytex 77316

C’en est terminé avec les critères de choix possibles, passons à présent à la présentation du destructeur testé, il se nomme : Destructeur de documents Waytex 77316.

20210126_151939
20210126_152004
20210126_152110
20210126_152116
20210129_115843
previous arrow
next arrow
 
Shadow

Les spécificités techniques principales de ce destructeur sont les suivantes :

  • – Capacité par passage : 6 feuilles (70g),
  • – capacité de la corbeille : 12.5 L,
  • – type de coupe : croisée 4 x 35mm (140 mm²),
  • – niveau de sécurité : P-4 (norme DIN 66399),
  • – type du cycle de destruction (en continu, automatique à détection),
  • – conforme avec le RGPD : OUI.

Avec sa hauteur de 31 cm et sa largeur de 19 cm, il conviendra parfaitement pour les petits espaces et pour des besoins occasionnels de destruction de documents confidentiels tout en étant en conformité avec le RGPD.

Parmi les critères optionnels dont nous parlions au-dessus, le destructeur est équipé d’une poignée rabattable sur le bloc moteur de façon à pouvoir vider facilement le bac papier. Un système de détection automatique de feuilles est compris avec le destructeur, cela correspond parfaitement à la manière d’utiliser occasionnellement l’appareil. Le détecteur automatique de feuilles est également à la fois très sécurisé et confortable puisque cela vous évitera de commander à chaque cycle de destruction, la marche ou l’arrêt du moteur; et sans pour autant avoir le bruit du moteur lorsque le mode de destruction choisit est en continu.

Fonctionnement

La commande de fonctionnement avec interrupteur est située sur la tête du destructeur, son fonctionnement est simple puisqu’une fois l’appareil branché sur secteur, il suffit de placer l’interrupteur sur la position AUTO afin de détruire une ou plusieurs feuilles (6 max.) à un niveau sonore < 72 dB.

L’interrupteur possède 4 positions :

  1. En position AUTO, le destructeur se met en route automatiquement dès qu’il détecte qu’une feuille a été insérée dans la fente, et s’arrête lorsque le papier est entièrement détruit.
  2. La position REV est à utiliser lorsque du papier resté bloqué dans le destructeur, il fonctionne alors en sens inverse et fait ressortir la feuille.
  3. En position FWD, le destructeur est en marche forcée, même si aucun papier n’est détecté dans la fenêtre d’insertion. Cette position est un moins sécurisée que la position AUTO mais elle permet de débarrasser les lames d’éventuels restes de papier.
  4. La position OFF est recommandée lorsque le destructeur n’est pas utilisé, ou lors du vidage du bac papier. Attention, ne pas mettre les doigts dans le mécanisme même si le bouton est dans cette position.

Conclusion

A l’usage, il n’y a aucun doute à avoir sur une éventuelle et possible reconstitution du document, en tout cas la tâche sera très compliquée puisque le document est coupé en croisé et en fine particules de 4 x 35mm, il sera plus plus facile et moins long de faire un puzzle de 1000 pièces !

20210126_155211
20210126_155228
20210126_155247 (1)
20210129_120936
20210129_120933
previous arrow
next arrow
 
Shadow

Petite démonstration avec un passage de 1 feuille puis un cycle avec 6 feuilles (mode auto détection activé).

Points forts :

  • Conforme RGPD (P4),
  • – type de destruction (auto, en continu),
  • – léger.

Points faibles :

  • – Capacité du bac papier (12.5 L)

Marchand
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Les derniers vus

Articles liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici